Oie des neiges 414 oie des neiges

Photo par Bernard Tremblay

Oie des neiges

Bernard Tremblay

18 octobre 2018

Ces cinq oies des neiges étaient accompagnées par une oie rieuse (à droite sur la photo). Parmis les oies des neiges, il y avait deux juvéniles de la phase blanche (uniformément gris en avant plan au centre de la photo). L'oie blanche juvénile à l' arrière plan avait la tête noire indiquant qu'il s'agissait d'un hybride entre la forme noire qui est complètement noire chez le juvénile et la blanche qui est complètement grise chez le juvénile.

Bernard Tremblay

de Calgary, Alberta

548 Observations

269 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Oie des neiges

Cette oie est devenue très populaire partout en Amérique du Nord par ses vols en formation «V» grandioses de plusieurs milliers d'individus dans le ciel en migration. Elle s'arrête un court laps de temps sous nos contrées avant de reprendre leur chemin vers leurs aires de nidification au printemps. L'Oie des neiges niche haut dans l'Arctique, généralement dans les basses prairies humides composées principalement de graminées dont elle se nourrit. Le cri ressemble à un aboiement, c'est un «houk» nasal qui résonne loin et qui crée une cacophonie quand les oies sont très nombreuses. Elle est entièrement blanche hormis ses rémiges primaires qui sont noires. Le bec est rose et la face est souvent teintée de rouille due à la boue ferreuse dans laquelle elle plonge sa tête pour consommer des racines. Les deux sexes sont identiques, le jeune de l'année est grisâtre et il existe une mutation de forme sombre où l'oie est entièrement gris foncé hormis la tête qui est blanche.

Faits marquants 

Au Québec, avant les années 60, cette oie se nourrissait presque exclusivement dans les marais intertidaux riches en Scirpes d'Amérique, une plante dont elle est friande des racines. Dans les années 70, elle a découvert la richesse des marais à spartines en modifiant graduellement sa trajectoire de migration. De nos jours, avec l'expansion des terres agricoles, les oies en migration se tournent davantage vers les champs de maïs, augmentant leurs réserves alimentaires pour la nidification et ainsi augmentant leur succès reproducteur.

16 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau