Cygne trompette 181 cygne trompette

Photo par Bernard Tremblay

Cygne trompette

Bernard Tremblay

04 décembre 2018

Les cygne trompette, tel cet oiseau immature, passent leur temps à redresser leurs plumes et à épandre une huile qu' ils secrètent à partir d'une glande située au niveau de leur croupion. Des ornitologues ont découvert que cette huile sert principalement à rendre les plumes plus flexibles. L'imperméabilité des plumes serait plutôt liée à la tension superficielle de l'eau qui bloque la pénétration de celle-ci à travers les fines espaces entre les barbules qui retiennent les barbes des plumes.

Bernard Tremblay

de Calgary, Alberta

548 Observations

269 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Cygne trompette

Cet oiseau majestueux et très méfiant est plutôt rare et croisé uniquement durant la migration. Il niche principalement en Alaska, dans les grandes étendues d'eau peu profondes et les grandes rivières. Son cri rappelle une trompette, un «ho-ho» qui résonne loin. L'oiseau est entièrement blanc, avec un long cou mince, un bec noir qui remonte jusqu'aux yeux et de courtes pattes noires. Les jeunes de moins d'un an sont gris.

Faits marquants 

Le cygne trompette a failli disparaître au Canada, principalement à cause du saturnisme aviaire, une intoxication au plomb induit par l'ingestion de plomb de chasse et de plomb de pêche. L'espèce a fait l'objet d'une réintroduction et les effectifs tendent à remonter, mais des cas d'oiseaux atteints du saturnisme sont encore rapportés.

9 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau