Tyran hupp%c3%a9

Photo par Bernard Tremblay

Tyran huppé

Bernard Tremblay

27 mai 2019

J' ai d'abord entendu un cri d' oiseau que je ne connaissais pas. Puis j'ai aperçu un tyran huppé près du centre d'accueil au parc nature de Plaisance dans l' Outaouais; une prime coche puisque cet oiseau ce retrouve plutôt dans l'est Canadien. Son ventre jaune me rappellait le tyran de l'ouest que l'on voit beaucoup en Alberta.

Bernard Tremblay

de Calgary, Alberta

600 Observations

288 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Tyran huppé

Généralement dissimulé à la cime d'un grand feuillu, ce tyran est souvent repéré d'abord à son cri, un « ouîîp » sifflé accompagné de notes rauques. Il fréquente les forêts feuillues matures situées à proximité de milieux ouverts. On le rencontre notamment dans les vergers et les parcs urbains, à la lisière des champs agricoles et dans les boisés marécageux. Incapable d'excaver lui-même les cavités dans lesquelles il niche, il utilise des cavités naturelles, dont celles creusées par les pics. Pour éviter la compétition avec les autres oiseaux cavicoles, il peut installer son nid dans diverses structures artificielles. Sa tête foncée porte une huppe ébouriffée; sa poitrine grisâtre tranche avec son ventre jaune citron. Sa longue queue sans échancrure est rousse, tout comme ses primaires, visibles en vol.

Faits marquants 

ll est généralement fidèle à son site de nidification année après année, et il semble pour cette raison que les couples s’unissent pour la vie.

5 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau