Maubeche des champs

Photo par Bernard Tremblay

Maubèche des champs

Bernard Tremblay

29 juillet 2019

Ce n'est que lorsque que j' ai atteint des champs non-cultivés que j'ai aperçu cette maubèche des champs en compagnie de pie-grièche migratrice. Alors que la population des maubèche des champs est stable dans l' ouest, la situation est différente au Québec. Le nombre de parcelles où cet espèce champêtre a été observé, a chuté de moitié, lors du second atlas des oiseaux nicheurs du Québec due à l' urbanisation, l'abandon des fermes et la conversion des champs de foin et pâturages.

Bernard Tremblay

de Calgary, Alberta

618 Observations

294 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Maubèche des champs

Contrairement aux chevaliers et bécasseaux, la Maubèche des champs fréquente rarement les rivages et les milieux humides, excepté les tourbières. Ce limicole élancé préfère plutôt les milieux ouverts et herbeux comme les champs de foin et les pâturages. D'ailleurs, c'est une espèce indicatrice de la santé des prairies indigènes. Son nid, placé au sol, est dissimulé parmi les hautes herbes. Sa silhouette est caractéristique : corps tenu très droit, long cou portant une petite tête ronde et bec relativement court. Le dessus de son corps ainsi que sa poitrine et ses flancs sont fortement tachetés de brun alors que son ventre est blanc uni. Son chant est un curieux sifflement : « Houîîî-ouiîîîîî ».

Faits marquants

Lorsqu'elle atterrit, elle tient ses ailes relevées un moment avant de les replier. Dans l'est, les maubèches nichent souvent sur les terrains des aéroports, attirées par les grandes zones d'herbes courtes.

4 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau