Garrot a oeuil d or 229 garrot %c3%a0 oeil d'or

Photo par Bernard Tremblay

Garrot à oeil d'or

Bernard Tremblay

08 août 2019

Les canards sont plus discrets maintenant et ils ont plus tendance à se reposer comme ces deux garrots à oeuil d' or puisqu' ils sont en période de mue et ne peuvent pas voler pendant quelques semaines. Il s' agit de juvéniles puisque leur bec est noir et que leur oeuil n' est pas encore doré. Ils étaient en compagnie d' un chevalier grivelé en plumage d' hiver (de base) que l' on reconnait par l' absence de taches sur sa poitrine.

Bernard Tremblay

de Calgary, Alberta

618 Observations

294 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Garrot à oeil d'or

Parfois encore surnommé le «pompeux» par sa manière de hocher la tête d'avant en arrière quand il est nerveux, ce canard plongeur qui niche dans les cavités d'arbre s'accommode bien des nichoirs aménagés. Il niche dans la forêt boréale, à proximité d'un plan d'eau. Le mâle en parade émet un «pî-îk» aigu et nasillard, la femelle émet un «graa» rauque. Les ailes sifflent en vol, à la manière des tourterelles. Le mâle a le dos noir avec des bandes blanches striées de noir à la base des ailes. Les rémiges secondaires des ailes sont marquées d'une grande tache blanche. La tête est noire irisée avec un gros point blanc devant l'œil doré, la poitrine et les flancs sont blancs, la queue est noire. La femelle a la tête toute brune sans tache blanche, le dos gris-noir uni et elle aussi une tache blanche sur les rémiges secondaires, moins grande que le mâle.

Fait marquant 

La parade nuptiale du mâle est très élaborée. Il penche d'abord la tête loin vers l'arrière en soulevant la poitrine, puis il tend soudainement son cou droit vers l'avant, le bec vers le ciel en émettant son fameux: «pî-îk!»

13 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau