Marais pro 12 573 r%c3%a2le de virginie

Photo par Ghislain Corriveau

Râle de Virginie

Ghislain Corriveau

16 mai 2019

Ghislain Corriveau

de St-nicolas, Québec

28 Observations

22 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Râle de Virginie

Ce discret habitant des marais est commun au sud du Canada, où il fréquente les marais d'eau douce et plus rarement les marais d'eau salée. On le rencontre dans les mêmes habitats que son proche cousin, la Marouette de Caroline, et ses mœurs sont similaires. Les cris du mâle sont diversifiés mais deux sont faciles à reconnaître: le chant du mâle en période de reproduction est un «oink-oink-oink-oink» qui rappelle un peu le cochon, et des «guidik guidik guidik guidik» aigus sont souvent émis. Le corps de l'oiseau est marron généreusement strié de noir sur le dos et la nuque, la face est gris bleuté, les flancs noirs rayés de blanc. Le bec est long et rouge, la queue courte est souvent relevée à la verticale. Les sexes sont identiques, le jeune est plus foncé, avec plus de traces noires sur le corps.

Faits marquants 

Réactif aux imitations et aux enregistrements, il est facile à attirer avec ses propres cris ou ceux de la marouette. Tout comme cette dernière, il se sert de ses longs doigts minces pour marcher sur la végétaton flottante du marais. Le mâle construit deux nids: un nid pour couver les œufs, et un second nid est construit à l'éclosion des jeunes afin de les couver à ce nouvel endroit. Nidifuges, les oisillons peuvent courir et nager dès le premier jour mais ne quittent pas le nid avant le quatrième jour.

8 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau