Dscn1480

Photo par Jean-Yves Auclair

Grive solitaire

Jean-Yves Auclair

14 juin 2020

En les entendant, j'ai jamais pû les observer. Sur le chemin du retour, j'ai vu au loin, pensant être un merle. Mais non c'est bien une grive solitaire. Wow, un super musicien enfin dévoilé.

Jean-Yves Auclair

de Notre-dame-des-prairies, Québec

120 Observations

54 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Grive solitaire

Grégaire, ce joli passereau bleu ne niche au Canada que dans le sud de la Colombie-Britannique. Beaucoup moins fréquent que le Merlebleu de l’Est dans les grandes prairies, il affectionne plutôt les boisés ouverts et les lisières des forêts. Il prospère dans les milieux perturbés tels que les forêts brûlées et les zones d'exploitation forestière où subsistent de grands arbres et des chicots fournissant des cavités propices à la nidification. Il accepte volontiers les nichoirs artificiels mis à sa disposition. Le dessus du plumage du mâle ainsi que la gorge sont entièrement bleu vif avec la poitrine et, dans certains cas, le dos de couleur rouille. La femelle est gris chamois avec la poitrine orange pâle et des teintes bleues aux les ailes et à la queue. Le bas-ventre est blanchâtre chez les deux sexes.

Faits marquants

Ces grives installent habituellement leur nid dans un arbuste ou au sol, mais certaines sont plus originales: des nids ont été trouvés, entre autres, près d'une pierre tombale, sur un terrain de golf, dans un puits de mine et dans une gouttière.

6 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau