Chardonneret jaune 124 chardonneret jaune

Photo par Johanne Mercier

Chardonneret jaune

Johanne Mercier

01 septembre 2020

Pendant que la femelle les couve, elle est nourrie par son partenaire. Ce dernier, l’œsophage rempli de graines, survole le nid en lançant des petits cris. La femelle affamée lui répond par des tîtîtîtîtî doux et ininterrompus. Parfois, la femelle quitte le nid pour recevoir la becquée. En d’autres occasions, le mâle se perche sur le bord du nid, introduit le bec de sa compagne dans le sien et la nourrit comme s’il s’agissait d’un jeune. www.hww.ca/fr/faune/oiseaux/le-chardonneret-jaune

Johanne Mercier

de ,

5 Observations

5 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Chardonneret jaune

Ce petit passereau jaune vif est commun partout au Québec. Il apprécie plusieurs habitats variés tels que les bordures de routes, les forêts clairsemées et les bords de rivière, les parcs, les boisés en régénérescence, les vergers, les champs et les marais. Le chant est un joli babillement vif et aigu qui rappelle le chant du canari. Le mâle en saison de reproduction arbore un plumage jaune vif, des ailes noires avec une barre alaire, une queue et une calotte noire et un bec orangé. À la fin de l'été, il perd ses couleurs vives et sa calotte pour se fondre avec les femelles, au corps de couleur olive, et les deux sexes échangent leur bec orangé contre un bec noir.

Faits marquants 

Le chardonneret niche tard en saison, rarement avant juillet, afin de se synchroniser avec le pic de production des graines de leurs plants préférés, principalement le chardon. Contrairement aux autres oiseaux chanteurs, le chardonneret peut commencer sa cour jusqu'à deux mois avant le début de la nidification.

32 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau