Dscn7543 484 petite nyctale

Photo par Jean-Yves Auclair

Petite Nyctale

Jean-Yves Auclair

06 janvier 2022

Jean-Yves Auclair

de Notre-dame-des-prairies, Québec

160 Observations

68 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Petite Nyctale

Cette minuscule chouette est plus petite encore qu'un merle. Discrète et difficile à apercevoir, elle est pourtant très commune dans le sud du Canada. Elle fréquente les forêts denses et humides. Active de nuit, on peut facilement l'approcher durant le jour, quand elle somnole dans un conifère. Elle niche dans les cavités de pics inutilisées, principalement celles du Pic flamboyant et du Pic chevelu. Elle peut aussi se trouver des cavités naturelles ou même utiliser des nichoirs destinés aux pics. À la fin de l'hiver, on peut entendre en soirée les sifflements courts et monotones du mâle qui retentissent loin dans la forêt. Le dessus de son corps est brun parsemé de taches blanches, surtout à la tête autour du disque facial. La poitrine et le ventre sont blancs avec de larges rayures rousses. Le bec est foncé contrairement à la Nyctale de Tengmalm. Le jeune est marron uni sur la poitrine et le ventre, n'a pas de taches blanches autour du disque facial, mais possède un «V» blanc entre les deux yeux.

Faits marquants

Comme la plupart de nos chouettes et hiboux, la Petite Nyctale ne migre pas et reste toute l'année avec nous. Toutefois, les individus à la limite nord de l'aire de répartition effectuent une migration plus au sud en hiver. À la fin de l'hiver, période d'accouplement de l'espèce, la nyctale répond bien aux imitations de son chant. Passée cette période, elle ne répond presque plus.

 

10 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau