Pluvier kildeer

Photo par Bernard Tremblay

Pluvier kildir

Bernard Tremblay

07 novembre 2015

Chestermere

Le pluvier Kildir, tel cet oiseau que j'ai photogrphié à côté d'un lac partiellement gelé, est parmis les dernières espèces à partir vers le sud à l'automne. Son cri strident d' alarme averti les autres espèces d' un danger potential ce qui n'aide pas les photographes d'oiseaux.

Chestermere

À propos de ce lieu

16 Observations

14 Espèces différentes observées

Explorer ce lieu

Bernard Tremblay

de Calgary, Alberta

644 Observations

301 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Pluvier kildir

Ce pluvier se reconnaît facilement à son cri plaintif retentissant « kill-dir » qu’il émet au sol ou en vol à la moindre alerte. Son aire de répartition en Amérique du Nord est très vaste, et il est présent dans toutes les provinces du Canada. Il niche dans des milieux ouverts où la végétation est peu abondante, comme les pâturages, les champs de graminées, les labours, les terrains de golf et les fossés en bordure de route. Il est facile à différencier des autres pluviers puisqu’il est le seul à porter deux colliers noirs à la poitrine. Le dessus du corps est brun et les parties inférieures sont blanches.

Faits marquants 

De tous les oiseaux de rivage d’Amérique du Nord, le Pluvier kildir est le premier à revenir sur ses lieux de nidification, parfois dès le mois de mars. Pour faire diversion lorsqu'un prédateur s’approche trop près de son nid, il utilise un stratagème bien connu qui consiste à simuler bruyamment une aile cassée tout en montrant l’orange éclatant de son croupion afin de leurrer l'intrus et l'éloigner du nid et des poussins.

14 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau