Sizerin flamm%c3%a9 %c3%a0 front jaune

Photo par Bernard Tremblay

Sizerin flammé

Bernard Tremblay

07 février 2016

Calgary

J'ai apercu ce sizerin flammé à front jaune au lieu de rouge. Ce genre de décoloration du rouge vers le jaune est assez commun chez les roselins familiers et denote un manque de pigments carotenoides rouges et un surplus de pigments carotenoides jaune dans leur nourriture. Il est plus rare chez les sizerins flames.

Calgary

À propos de ce lieu

22 Observations

21 Espèces différentes observées

Explorer ce lieu

Bernard Tremblay

de Calgary, Alberta

650 Observations

301 Espèces différentes observées

Découvrir ses observations Découvrir ses photos

Sizerin flammé

Ce petit passereau bien emplumé est un résident du Grand Nord. Dans la taïga subarctique, le nid est installé dans un petit conifère ou dans un bosquet d'aulnes ou de saules, à moins de deux mètres au-dessus du sol; dans la toundra, il est placé au sol ou dans un buisson bas. C’est en hiver qu'on l’observe habituellement, alors qu’il descend sous nos latitudes pour s’alimenter les années de faible production de graines dans les régions nordiques. Il se déplace souvent en bandes bruyantes; on le repère alors à ses trilles et son « suii-it » aigu. Le mâle, gris-brun et fortement rayé, a la calotte rouge, le menton noir et la poitrine rosée (sans teinte rose chez la femelle).

Faits marquants 

Pour rester au chaud pendant les longues nuits d'hiver, les sizerins se laissent choir dans la neige, creusant ainsi des tunnels qui peuvent mesurer plus de 30 cm de long et être recouverts de 10 cm de neige isolante. Ils s'en échappent en défonçant le plafond du tunnel. Ces oiseaux principalement granivores peuvent stocker des graines dans des poches latérales de leur oesophage, puis aller les décortiquer ailleurs dans un endroit sécuritaire et isolé du froid.

16 Observations

Rechercher cet oiseau
J'ai Observé cet oiseau